La rentrée scolaire

Jolies!!! les nouvelles têtes, je reprendrai bien mon cartable…. 

Le plein de nouvelles têtes à l’école

lundi 06.09.2010, 05:05La Voix du Nord

| SAINT-SOUPLET-ESCAUFOURT |

Cette rentrée amène beaucoup de nouveautés, et surtout de nouvelles têtes, à l’école puisque seule la directrice …

 

Mme Gorez, est restée depuis l’année dernière.

OAS_AD(‘Position1′);La rentrée scolaire dans La vie chez nous

Afin de mieux expliquer toutes les nouveautés, la directrice, en accord avec la municipalité, a décidé de réunir parents et élèves pour une rentrée collective (maternelle et élémentaire) au foyer rural, jeudi à 8 h 45. À l’issue de cette réunion, les enfants ont été répartis dans les différentes classes, puis chaque enseignant a regagné l’école avec ses élèves, le reste de la journée se déroulant dans les lieux et selon les horaires habituels de l’école.

Une équipe quasi totalement renouvelée

À l’issue de la réunion Mme Gorez a présenté sa nouvelle équipe. À l’école maternelle, Dorothée Lemaire a en charge les tout-petits et petits et les petits et moyens Marie Mollet s’occupe des moyens et des grands.

À l’école élémentaire, Delphyne Avedikian fera classe aux CE 1 et CE 2, Laurette Bourel assurant la décharge Orlane Greffe est chargée des grande section – CP, Émilie Davoine des CP-CE 1, et Mme Gorez des CM 1-CM2. •



Le CPI recrute

Les hommes du feu

 

cpisaintsouplet.jpg

 

 

 

biloute.jpg

pompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpg

 

 Pour pérenniser notre corps de sapeurs pompiers, il serait souhaitable de trouver de nouveaux volontaires.

Pour intégrer les pompiers, il faut avoir 16 ans minimum, être sportif et être titulaire d’un diplôme de secouriste.

Chaque premier dimanche du mois, la manoeuvre permet de se perfectionner aux techniques d’intervention et au maniement du matériel.

Les pompiers sont volontaires et rémunérés par vacations.

Contacter Monsieur Le Chef de Corps.

où bien Biloute Aimé BRIQUET.

Par lettre du 09 Août dernier , j’ai demandé à Monsieur le Maire:

Branche comptabilité : Dépenses de la commune pour l’année 2008 et 2009.  Une copie de: Etat des frais de formation des sapeurs-pompiers (Art. L1424-38  du CGCT). 

Message à faire suivre sans modification pour le bien du plus grand nombre.

ICE (= In Case of Emergency).

AVC (= Accident Vasculaire Cérébral).

Le CPI recrute dans La vie chez nous pdf ice_avc.pdf

Volontaire protection civile fleche.gifC’est ici

Locataire | Logement | Propriétaire

Prévention incendie

Des détecteurs de fumée obligatoires dans tous les lieux d’habitation en mars 2015

Publié le 12.01.2011

Un décret concernant l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation à partir de mars 2015 a été publié au Journal officiel du mardi 11 janvier 2011.

L’occupant d’un logement, locataire ou propriétaire, doit installer dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé. Le détecteur est alimenté par piles ou fonctionne à partir de l’alimentation électrique du logement, sous réserve dans ce cas qu’il soit équipé d’une alimentation de secours susceptible de prendre le relais en cas de dysfonctionnement électrique. Le détecteur de fumée doit :

  • détecter les fumées émises dès le début d’un incendie,
  • émettre immédiatement un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie.

La responsabilité de l’installation et de l’entretien du détecteur de fumée normalisé incombe en règle générale à l’occupant du logement, sauf par exemple dans le cas de locations saisonnières, de locations meublées ou de logements sociaux. Enfin, l’occupant du logement notifie cette installation à l’assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie : cette notification s’effectue par la remise d’une attestation dont le contenu doit être précisé par un arrêté à paraître.

La loi visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation avait été publiée au Journal officiel du mercredi 10 mars 2010.



Chambres d’hôtes

Chambres d’hôtes : chez Jean-Luc et Dorothée, à Saint-Souplet, la nature a repris ses droits

dimanche 29.08.2010, 05:05La Voix du Nord

 Retour au vert pour Dorothée et Jean-Luc Mériaux qui ont acquis une propriété où la nature est reine. Retour au vert pour Dorothée et Jean-Luc Mériaux qui ont acquis une propriété où la nature est reine.

|  LES VISAGES DU DIMANCHE |

Chaque dimanche, en juillet et en août, nous vous avons emmenés à la rencontre de propriétaires de chambres d’hôtes. Dernière escale aux Étoiles d’eau de Saint-Souplet. Une propriété aux mille facettes, reposant sur un terrain de cinq hectares, que Dorothée et Jean-Luc Mériaux savent faire découvrir à leurs hôtes.

 

PAR VICTOR LEPOUTRE

OAS_AD(‘Position1′);Chambres d'hôtes dans La vie chez nous

caudry@lavoixdunord.fr

C’est il y a sept ans que ce couple, originaire du Valenciennois, décide de partir au vert et de s’installer dans cette maison de maître du XIX e siècle. Le bâtiment témoigne de l’existence d’une grande usine de tissage, détruite par les flammes en 1961. Aujourd’hui, on peut toujours en apercevoir certains murs ainsi que le carrelage, qui est bien sûr recouvert de végétation.

La maison des propriétaires compte trois chambres, dont une, familiale, de quatre personnes. On trouve également sur le site, deux gîtes indépendants pouvant recevoir trois et six personnes.

« En m’installant ici, je voulais effectuer un retour à la nature », explique Dorothée, qui a quitté son travail chez EDF pour gérer les chambres d’hôtes. « J’aime manger des produits sains. Mon verger et mon potager me le permettent, et j’en fais souvent profiter les clients. » La nature, un élément sur lequel les visiteurs ne manqueront pas de s’émerveiller. Il est vrai qu’il y en a pour tous les goûts.

En effet, le parc dispose de bois et prairies, d’un étang, de sources, et il est aussi bordé par une rivière : la Selle. Jean-Luc Mériaux, en tant que docteur en sciences spécialisé dans les plantes, est d’ailleurs une source d’information précieuse pour découvrir le grand nombre de variétés végétales présentes dans le parc. « On essaye d’être original quand on plante, et de développer des plantes que l’on ne trouve plus. Il y a aussi beaucoup d’oiseaux ici, et on fait en sorte que le cycle de la nature soit respecté », explique le propriétaire.

En effet, au fur et à mesure que l’on avance dans le parc, on sent que la nature y a repris ses droits. Si les ruines de l’usine sont encore visibles, des arbres poussent là où, autrefois, des machines tissaient. L’usine utilisait, d’ailleurs, les forces de la nature pour ses besoins en énergie, comme en témoigne un système hydroélectrique datant du début du siècle dernier.

Les bâtiments de l’usine font encore partie intégrante du paysage du domaine. Certains bâtiments, oeuvres d’architectes connus, comme Gustave Eiffel, ont une histoire qui passionne le propriétaire. « L’usine avait une grosse influence au niveau local, commente-t-il. Elle faisait travailler tous les hommes du village et organisait des fêtes plusieurs fois par an. Son histoire est passionnante et je compte la retracer grâce à une exposition que j’organiserai en octobre. » Si le site n’est plus une usine, il peut prendre des allures de ferme car on y trouve également chevaux, poneys et moutons. Cette découverte constitue l’un des aspects de la journée à thème proposée par le couple. On note aussi la possibilité de pêcher et de louer des vélos. « Ici, c’est vraiment un endroit où on peut tout faire. On propose des activités, mais les clients sont libres d’utiliser le parc comme ils le veulent », confirme Dorothée.

Le livre d’or déposé sur la table de l’entrée conserve la trace du passage de bon nombre de clients satisfaits. Ils viennent de France, mais aussi de l’étranger. et savent tous d’où vient le nom de ce site classé trois épis aux gîtes de France. Les Étoiles d’eau sont en fait des plantes aquatiques présentes près de la source au bout de la propriété. •

« Les Étoiles d’eau », 35, rue de la Fabrique, 59360 Saint-Souplet. Réservations : Tél : 03 27 77 79 35.

Site internet : monsite.orange.fr/lesetoilesdeau



L’art et la poésie avec Guy Ratte

Saint-Louis ce week-end

samedi 28.08.2010, 05:06La Voix du Nord

 Plusieurs poètes étaient présents à l'édition 2009. Plusieurs poètes étaient présents à l’édition 2009.

| SAINT-SOUPLET-ESCAUFOURT |

À Saint Souplet, la fête de la Saint-Louis rime avec art et poésie. …

 

En effet, ce week-end au foyer rural, c’est la sixième édition de la fête.

OAS_AD(‘Position1′);L'art et la poésie avec Guy Ratte  dans La vie chez nous

L’exposition a cette année pour thème « Miroirs et reflets ». « Chaque année, on a un thème assez large et cette année, nous accueillons plus de 36 exposants », confie Guy Ratte, artiste peintre et organisateur de ce salon.

Une exposition qui grandit, puisque l’an passé on ne comptait pas 36 mais 34 exposants. « De plus, cette année, on a un invité d’honneur avec Jean-Michel Delaval, qui peint les constellations. » Tout le week-end, des poèmes seront récités, des peintures et des sculptures observées pour le bonheur de tous les amateurs d’art. •

Exposition ouverte au public samedi de 14 h à 19 h et dimanche de 9 h à 18 h, au foyer rural de Saint-Souplet.



J’ai perdu ma boucherie

Commerces en milieu rural : à Escaufourt, le boucher s’est installé dans son garage

samedi 28.08.2010, 05:05La Voix du Nord

Ludovic Leroy propose une viande et de la charcuterie préparés de façon artisanale.

|  LE VISAGE DE L’ACTUALITÉ |

 Ludovic Leroy propose une viande et de la charcuterie préparés de façon artisanale.

Dernier café du village, boucherie tenue de père en fils,seule épicerie à la ronde… En juillet et en août, nous vous faisons rencontrer des commerçants en milieu rural. Cette semaine, Ludovic Leroy, à Escaufourt, a lancé sa nouvelle boucherie… dans son garage.

PAR VICTOR LEPOUTRE

caudry@lavoixdunord.fr PHOTOS « LA VOIX »

Ne pleures pas Henri tu retrouveras ta boucherie,

nous allons t’aider…

Tu pourras même offir 1 stylo par kilo de viande acheté…

 

boucheriequoniou.gif

 

On peut faire beaucoup de choses dans son garage.C’est souvent là que l’on trouve, d’ailleurs, les objets les plus hors du commun. Certains aiment lui faire prendre l’allure d’un petit commerce, le temps d’une brocante, par exemple.Cependant, c’est un cap à franchir que de le transformer en une boucherie, qui se doit d’être aux normes, pendant plus de deux ans. C’est le pari qu’a pris Ludovic Leroy en s’installant à son compte, chez lui.Cet artisan boucher a travaillé pendant quatorze ans pour une enseigne de la grande distribution.Installé depuis dix mois dans son garage, il a investi dans un local au centre du village qui sera prêt pour 2011.Cette entreprise, c’est pour Ludovic la possibilité de mieux travailler et d’offrir un meilleur rapport qualité-prix que la grande distribution. « Je voulais m’installer à mon compte.Maintenant, c’est moi qui décide de ce que je vends et les clients peuvent être sûrs de la qualité de mes produits.J’ai aussi la volonté de refaire vivre mon village », explique-t-il. Après presque un an d’activité, le bilan est plutôt bon pour le jeune boucher. «   Je sais ce que veulent les gens. J’ai toujours suivi leur demande et je leur donne de bons conseils. J’ai des clients parisiens et marseillais, en vacances dans le coin, qui ne trouvent pas de prix aussi compétitifs chez eux.» Si la promotion du nouveau commerce se fait principalement par le bouche à oreille, Ludovic a récemment mis en ligne un site Internet qui, disons-le, met l’eau à la bouche. On y trouve tous les tarifs de la boucherie, allant de la côte de boeuf au pâté de tête en passant par le rumsteck, ainsi qu’une galerie de photos qui feront saliver les plus gourmands. Dans le garage de Ludovic, des bières de la région, qu’on pourra déguster avec la charcuterie, sont également à la vente. On y trouvera aussi très prochainement une petite épicerie vendant du pain, des journaux et des bouteilles de gaz.La boucherie de Ludovic Leroy a donc tout d’une grande, et son patron pense bien en développer d’autres si le concept fonctionne.Pourtant, le lancement n’a pas été facile pour ce jeune entrepreneur. « Depuis le début, je ne reçois aucun salaire.Les banques m’ont refusé le crédit et, donc, je n’ai pas pu bénéficier des aides publiques destinées aux nouvelles entreprises.Je travaille au moins dix heures par jour y compris le week-end. » Des journées bien remplies donc pour le nouveau boucher d’Escaufourt, Il ne fait cependant pas cavalier seul car Cyril, son jeune apprenti, l’assiste dans l’intégralité de son activité. « Il m’a fallu trois mois pour commencer à bien connaître le métier.Avant je travaillais dans le bâtiment.Je retrouve maintenant le contact avec les clients et ça me motive », assure ce dernier.Pour Ludovic, déçu de ceque l’on peut trouver dans la charcuterie des grandes surfaces, le retour à l’artisanat, c’est un signe certain de qualité.1 bis, rue de Tauffin, à Saint Souplet-Escoufourt,

Tél : 06 61 73 96 10. 

Ouvert du mardi au jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h

le vendredi et samedi de 9 h à 19 h sans interruption

et le dimanche de 9 h à 12 h. 

 

 

 



Le départ de Pluchard

 

La Voix du Nord 20 juillet 2010   

fauxdpart.jpg

Après le faux départ de Monsieur Quoniou, le vrai départ de Monsieur Pluchard: 

•·Union sportive : 

 Roger Pluchard passe le relais  à Christophe Deparis 

samedi 17.07.2010, 05:04 – La Voix du Nord 

 Président de l'US depuis deux ans, Roger Pluchard (à g.) a démissionné et est remplacé par Christophe Deparis (à dr.).


Président de l’US depuis deux ans, Roger Pluchard (à g.) a démissionné et est remplacé par Christophe Deparis (à dr.). 

| SAINT-SOUPLET-ESCAUFOURT | 

Dimanche, l’Union sportive a tenu son assemblée générale. L’occasion pour le président … Roger Pluchard de dresser un bilan de l’année sportive : « Cette année, nous avons tourné avec 158 licenciés, un arbitre, 14 dirigeants, et 8 équipes, avec la création d’une équipe féminine. Le palmarès du club est plus que satisfaisant, surtout chez les jeunes. » Les féminines ont fait preuve de beaucoup de courage et de volonté pour leur première saison. Le président s’est toutefois dit déçu du manque de participation des parents des débutants aux déplacements, ce qui a empêché ces jeunes de participer à l’un des plateaux. Après l’approbation du bilan financer positif, le maire, Henri Quoniou, a ensuite fait part d’une bonne nouvelle : en effet, la commune prendra en charge les frais de réparations et d’entretien du véhicule du club, servant aux déplacements des joueurs. Un peu plus tard, les membres élus du comité se sont retrouvés au local de l’association afin d’élire les membres du bureau. À cette occasion, Jean-Louis Boulogne a été élu à la majorité des voix. Après quoi le président sortant, Roger Pluchard, a annoncé sa démission, principalement pour raisons de santé, indiquant cependant qu’il souhaitait rester dirigeant du club. Christophe Deparis, dirigeant depuis 2007, a été élu à la majorité. Il a tenu à remercier Roger Pluchard pour ses deux années de présidence et l’excellent travail qu’il a accompli au sein du club durant cette période. • Bureau : président, Christophe Deparis vice-présidents, B. Claisse (responsable des jeunes), R. Bleuze (relations avec les autres clubs), H. Ladielle (animations) secrétaire (et commissaire aux comptes), J.-L. Boulogne trésorière, Sandrine Roger. 

Toutes nos félicitations à nos deux présidents: 

à Roger Pluchard pour le travail fait depuis deux ans,

à Christophe Deparis pour son élection en lui souhaitant bon courage pour ce qui l’attend. Allez, bon vent à tous les deux. 



La Marseillaise

drapeau.gif

Titre: La Marseillaise

Allons enfant de la patrie,
Le jour de gloire est arrivé
Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé ! (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans nos bras
Egorger nos fils, nos compagnes.

Refrain
Aux armes, citoyens, formez vos bataillons !
Marchons ! Marchons !
Qu’un sang impur abreuve nos sillons !

Que veut cette hordes d’esclaves,
De traîtres, de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
Français ! pour nous, ah ! quel outrage !
Quels transports il doit exciter !
C’est nous qu’on ose méditer
De rendre à l’antique esclavage !

Refrain

Quoi ! ces cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient ;
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

Refrain

Tremblez, tyrans ! et vous, perfides,
L’opprobre de tous les partis,
Tremblez ! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leur prix ! (bis)
Tout est soldat pour vous combattre.
S’ils tombent, nos jeunes héros,
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tous prêts à se battre !

Refrain

Français, en guerriers magnanimes,
Portez ou retenez vos coups !
Epargnez ces tristes victimes,
A regret s’armant contre nous. (bis)
Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère !…

Refrain

Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs !
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents !
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

Refrain

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus ;
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus. (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre !

Claude Rouget de Lisle 1792



Le Boulevard des P.E.R.

Nous l’appellerons le boulevard des P.E.R.

 

boulevarddesper.jpeg

 

Monsieur et Madame LOQUET montrent l’exemple.

 

travaux014.jpg

 

Marius SZYMCZAK les suit.

 

panneaux004.jpg

panneaux026.jpg

 L’artiste de ces créations.

jimmycarton.jpg

 

 

 



Bravo Biloute

 

Un jeune athlète sulpicien à l’honneur

mercredi 17.02.2010, 05:03La Voix du Nord

 Gaël, en cross, est champion départemental et régional.

Gaël, en cross, est champion départemental et régional.

| SAINT-SOUPLET-ESCAUFOURT |

La municipalité vient de mettre à l’honneur un jeune Sulpicien, Gaël Briquet. pour ses performances prometteuses en athlétisme.

 

Il a reçu les félicitations et les encouragements du maire Henri Quoniou.

OAS_AD(‘Position1′);Bravo Biloute dans La vie chez nous

Gaël est le fils de Freddy Briquet. Licencié au club athlétique de Fresnoy-le-Grand (CAF) dans l’Aisne, il vient de se distinguer lors des championnat régionaux de cross country à Chantilly, où il a terminé premier dans sa catégorie, benjamin. Après avoir remporté les titres de champion départemental en cross en poussin et benjamin première année, il vient de mettre la barre un cran au dessus en gagnant ces régionaux de Picardie, et ceci devant des jeunes concurrents des plus gros clubs picards.

Sa catégorie ne disputant pas les championnats de France, son aventure s’arrête là… pour l’instant. Car son ambition le pousse à aller plus loin et à porter haut et fort les couleurs de son club et de son village

Zatopek avait commencé ainsi

zatopek.jpg



Saint Souplet-Escaufourt

 

Informations générales sur Saint-Souplet 

Saint Souplet-Escaufourt dans La vie chez nous pdf saint souplet.pdf

pdf dans La vie chez nous calendrier des fêtes 2010.pdf 

pdf analyse sanitaire des eaux.pdf 




Archives pour la catégorie La vie chez nous

La rentrée scolaire

Jolies!!! les nouvelles têtes, je reprendrai bien mon cartable…. 

Le plein de nouvelles têtes à l’école

lundi 06.09.2010, 05:05La Voix du Nord

| SAINT-SOUPLET-ESCAUFOURT |

Cette rentrée amène beaucoup de nouveautés, et surtout de nouvelles têtes, à l’école puisque seule la directrice …

 

Mme Gorez, est restée depuis l’année dernière.

OAS_AD(‘Position1′);La rentrée scolaire dans La vie chez nous

Afin de mieux expliquer toutes les nouveautés, la directrice, en accord avec la municipalité, a décidé de réunir parents et élèves pour une rentrée collective (maternelle et élémentaire) au foyer rural, jeudi à 8 h 45. À l’issue de cette réunion, les enfants ont été répartis dans les différentes classes, puis chaque enseignant a regagné l’école avec ses élèves, le reste de la journée se déroulant dans les lieux et selon les horaires habituels de l’école.

Une équipe quasi totalement renouvelée

À l’issue de la réunion Mme Gorez a présenté sa nouvelle équipe. À l’école maternelle, Dorothée Lemaire a en charge les tout-petits et petits et les petits et moyens Marie Mollet s’occupe des moyens et des grands.

À l’école élémentaire, Delphyne Avedikian fera classe aux CE 1 et CE 2, Laurette Bourel assurant la décharge Orlane Greffe est chargée des grande section – CP, Émilie Davoine des CP-CE 1, et Mme Gorez des CM 1-CM2. •

Le CPI recrute

Les hommes du feu

 

cpisaintsouplet.jpg

 

 

 

biloute.jpg

pompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpgpompierenpanne.jpg

 

 Pour pérenniser notre corps de sapeurs pompiers, il serait souhaitable de trouver de nouveaux volontaires.

Pour intégrer les pompiers, il faut avoir 16 ans minimum, être sportif et être titulaire d’un diplôme de secouriste.

Chaque premier dimanche du mois, la manoeuvre permet de se perfectionner aux techniques d’intervention et au maniement du matériel.

Les pompiers sont volontaires et rémunérés par vacations.

Contacter Monsieur Le Chef de Corps.

où bien Biloute Aimé BRIQUET.

Par lettre du 09 Août dernier , j’ai demandé à Monsieur le Maire:

Branche comptabilité : Dépenses de la commune pour l’année 2008 et 2009.  Une copie de: Etat des frais de formation des sapeurs-pompiers (Art. L1424-38  du CGCT). 

Message à faire suivre sans modification pour le bien du plus grand nombre.

ICE (= In Case of Emergency).

AVC (= Accident Vasculaire Cérébral).

Le CPI recrute dans La vie chez nous pdf ice_avc.pdf

Volontaire protection civile fleche.gifC’est ici

Locataire | Logement | Propriétaire

Prévention incendie

Des détecteurs de fumée obligatoires dans tous les lieux d’habitation en mars 2015

Publié le 12.01.2011

Un décret concernant l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation à partir de mars 2015 a été publié au Journal officiel du mardi 11 janvier 2011.

L’occupant d’un logement, locataire ou propriétaire, doit installer dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé. Le détecteur est alimenté par piles ou fonctionne à partir de l’alimentation électrique du logement, sous réserve dans ce cas qu’il soit équipé d’une alimentation de secours susceptible de prendre le relais en cas de dysfonctionnement électrique. Le détecteur de fumée doit :

  • détecter les fumées émises dès le début d’un incendie,
  • émettre immédiatement un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie.

La responsabilité de l’installation et de l’entretien du détecteur de fumée normalisé incombe en règle générale à l’occupant du logement, sauf par exemple dans le cas de locations saisonnières, de locations meublées ou de logements sociaux. Enfin, l’occupant du logement notifie cette installation à l’assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie : cette notification s’effectue par la remise d’une attestation dont le contenu doit être précisé par un arrêté à paraître.

La loi visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation avait été publiée au Journal officiel du mercredi 10 mars 2010.

Chambres d’hôtes

Chambres d’hôtes : chez Jean-Luc et Dorothée, à Saint-Souplet, la nature a repris ses droits

dimanche 29.08.2010, 05:05La Voix du Nord

 Retour au vert pour Dorothée et Jean-Luc Mériaux qui ont acquis une propriété où la nature est reine. Retour au vert pour Dorothée et Jean-Luc Mériaux qui ont acquis une propriété où la nature est reine.

|  LES VISAGES DU DIMANCHE |

Chaque dimanche, en juillet et en août, nous vous avons emmenés à la rencontre de propriétaires de chambres d’hôtes. Dernière escale aux Étoiles d’eau de Saint-Souplet. Une propriété aux mille facettes, reposant sur un terrain de cinq hectares, que Dorothée et Jean-Luc Mériaux savent faire découvrir à leurs hôtes.

 

PAR VICTOR LEPOUTRE

OAS_AD(‘Position1′);Chambres d'hôtes dans La vie chez nous

caudry@lavoixdunord.fr

C’est il y a sept ans que ce couple, originaire du Valenciennois, décide de partir au vert et de s’installer dans cette maison de maître du XIX e siècle. Le bâtiment témoigne de l’existence d’une grande usine de tissage, détruite par les flammes en 1961. Aujourd’hui, on peut toujours en apercevoir certains murs ainsi que le carrelage, qui est bien sûr recouvert de végétation.

La maison des propriétaires compte trois chambres, dont une, familiale, de quatre personnes. On trouve également sur le site, deux gîtes indépendants pouvant recevoir trois et six personnes.

« En m’installant ici, je voulais effectuer un retour à la nature », explique Dorothée, qui a quitté son travail chez EDF pour gérer les chambres d’hôtes. « J’aime manger des produits sains. Mon verger et mon potager me le permettent, et j’en fais souvent profiter les clients. » La nature, un élément sur lequel les visiteurs ne manqueront pas de s’émerveiller. Il est vrai qu’il y en a pour tous les goûts.

En effet, le parc dispose de bois et prairies, d’un étang, de sources, et il est aussi bordé par une rivière : la Selle. Jean-Luc Mériaux, en tant que docteur en sciences spécialisé dans les plantes, est d’ailleurs une source d’information précieuse pour découvrir le grand nombre de variétés végétales présentes dans le parc. « On essaye d’être original quand on plante, et de développer des plantes que l’on ne trouve plus. Il y a aussi beaucoup d’oiseaux ici, et on fait en sorte que le cycle de la nature soit respecté », explique le propriétaire.

En effet, au fur et à mesure que l’on avance dans le parc, on sent que la nature y a repris ses droits. Si les ruines de l’usine sont encore visibles, des arbres poussent là où, autrefois, des machines tissaient. L’usine utilisait, d’ailleurs, les forces de la nature pour ses besoins en énergie, comme en témoigne un système hydroélectrique datant du début du siècle dernier.

Les bâtiments de l’usine font encore partie intégrante du paysage du domaine. Certains bâtiments, oeuvres d’architectes connus, comme Gustave Eiffel, ont une histoire qui passionne le propriétaire. « L’usine avait une grosse influence au niveau local, commente-t-il. Elle faisait travailler tous les hommes du village et organisait des fêtes plusieurs fois par an. Son histoire est passionnante et je compte la retracer grâce à une exposition que j’organiserai en octobre. » Si le site n’est plus une usine, il peut prendre des allures de ferme car on y trouve également chevaux, poneys et moutons. Cette découverte constitue l’un des aspects de la journée à thème proposée par le couple. On note aussi la possibilité de pêcher et de louer des vélos. « Ici, c’est vraiment un endroit où on peut tout faire. On propose des activités, mais les clients sont libres d’utiliser le parc comme ils le veulent », confirme Dorothée.

Le livre d’or déposé sur la table de l’entrée conserve la trace du passage de bon nombre de clients satisfaits. Ils viennent de France, mais aussi de l’étranger. et savent tous d’où vient le nom de ce site classé trois épis aux gîtes de France. Les Étoiles d’eau sont en fait des plantes aquatiques présentes près de la source au bout de la propriété. •

« Les Étoiles d’eau », 35, rue de la Fabrique, 59360 Saint-Souplet. Réservations : Tél : 03 27 77 79 35.

Site internet : monsite.orange.fr/lesetoilesdeau

L’art et la poésie avec Guy Ratte

Saint-Louis ce week-end

samedi 28.08.2010, 05:06La Voix du Nord

 Plusieurs poètes étaient présents à l'édition 2009. Plusieurs poètes étaient présents à l’édition 2009.

| SAINT-SOUPLET-ESCAUFOURT |

À Saint Souplet, la fête de la Saint-Louis rime avec art et poésie. …

 

En effet, ce week-end au foyer rural, c’est la sixième édition de la fête.

OAS_AD(‘Position1′);L'art et la poésie avec Guy Ratte  dans La vie chez nous

L’exposition a cette année pour thème « Miroirs et reflets ». « Chaque année, on a un thème assez large et cette année, nous accueillons plus de 36 exposants », confie Guy Ratte, artiste peintre et organisateur de ce salon.

Une exposition qui grandit, puisque l’an passé on ne comptait pas 36 mais 34 exposants. « De plus, cette année, on a un invité d’honneur avec Jean-Michel Delaval, qui peint les constellations. » Tout le week-end, des poèmes seront récités, des peintures et des sculptures observées pour le bonheur de tous les amateurs d’art. •

Exposition ouverte au public samedi de 14 h à 19 h et dimanche de 9 h à 18 h, au foyer rural de Saint-Souplet.

J’ai perdu ma boucherie

Commerces en milieu rural : à Escaufourt, le boucher s’est installé dans son garage

samedi 28.08.2010, 05:05La Voix du Nord

Ludovic Leroy propose une viande et de la charcuterie préparés de façon artisanale.

|  LE VISAGE DE L’ACTUALITÉ |

 Ludovic Leroy propose une viande et de la charcuterie préparés de façon artisanale.

Dernier café du village, boucherie tenue de père en fils,seule épicerie à la ronde… En juillet et en août, nous vous faisons rencontrer des commerçants en milieu rural. Cette semaine, Ludovic Leroy, à Escaufourt, a lancé sa nouvelle boucherie… dans son garage.

PAR VICTOR LEPOUTRE

caudry@lavoixdunord.fr PHOTOS « LA VOIX »

Ne pleures pas Henri tu retrouveras ta boucherie,

nous allons t’aider…

Tu pourras même offir 1 stylo par kilo de viande acheté…

 

boucheriequoniou.gif

 

On peut faire beaucoup de choses dans son garage.C’est souvent là que l’on trouve, d’ailleurs, les objets les plus hors du commun. Certains aiment lui faire prendre l’allure d’un petit commerce, le temps d’une brocante, par exemple.Cependant, c’est un cap à franchir que de le transformer en une boucherie, qui se doit d’être aux normes, pendant plus de deux ans. C’est le pari qu’a pris Ludovic Leroy en s’installant à son compte, chez lui.Cet artisan boucher a travaillé pendant quatorze ans pour une enseigne de la grande distribution.Installé depuis dix mois dans son garage, il a investi dans un local au centre du village qui sera prêt pour 2011.Cette entreprise, c’est pour Ludovic la possibilité de mieux travailler et d’offrir un meilleur rapport qualité-prix que la grande distribution. « Je voulais m’installer à mon compte.Maintenant, c’est moi qui décide de ce que je vends et les clients peuvent être sûrs de la qualité de mes produits.J’ai aussi la volonté de refaire vivre mon village », explique-t-il. Après presque un an d’activité, le bilan est plutôt bon pour le jeune boucher. «   Je sais ce que veulent les gens. J’ai toujours suivi leur demande et je leur donne de bons conseils. J’ai des clients parisiens et marseillais, en vacances dans le coin, qui ne trouvent pas de prix aussi compétitifs chez eux.» Si la promotion du nouveau commerce se fait principalement par le bouche à oreille, Ludovic a récemment mis en ligne un site Internet qui, disons-le, met l’eau à la bouche. On y trouve tous les tarifs de la boucherie, allant de la côte de boeuf au pâté de tête en passant par le rumsteck, ainsi qu’une galerie de photos qui feront saliver les plus gourmands. Dans le garage de Ludovic, des bières de la région, qu’on pourra déguster avec la charcuterie, sont également à la vente. On y trouvera aussi très prochainement une petite épicerie vendant du pain, des journaux et des bouteilles de gaz.La boucherie de Ludovic Leroy a donc tout d’une grande, et son patron pense bien en développer d’autres si le concept fonctionne.Pourtant, le lancement n’a pas été facile pour ce jeune entrepreneur. « Depuis le début, je ne reçois aucun salaire.Les banques m’ont refusé le crédit et, donc, je n’ai pas pu bénéficier des aides publiques destinées aux nouvelles entreprises.Je travaille au moins dix heures par jour y compris le week-end. » Des journées bien remplies donc pour le nouveau boucher d’Escaufourt, Il ne fait cependant pas cavalier seul car Cyril, son jeune apprenti, l’assiste dans l’intégralité de son activité. « Il m’a fallu trois mois pour commencer à bien connaître le métier.Avant je travaillais dans le bâtiment.Je retrouve maintenant le contact avec les clients et ça me motive », assure ce dernier.Pour Ludovic, déçu de ceque l’on peut trouver dans la charcuterie des grandes surfaces, le retour à l’artisanat, c’est un signe certain de qualité.1 bis, rue de Tauffin, à Saint Souplet-Escoufourt,

Tél : 06 61 73 96 10. 

Ouvert du mardi au jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h

le vendredi et samedi de 9 h à 19 h sans interruption

et le dimanche de 9 h à 12 h. 

 

 

 

Le départ de Pluchard

 

La Voix du Nord 20 juillet 2010   

fauxdpart.jpg

Après le faux départ de Monsieur Quoniou, le vrai départ de Monsieur Pluchard: 

•·Union sportive : 

 Roger Pluchard passe le relais  à Christophe Deparis 

samedi 17.07.2010, 05:04 – La Voix du Nord 

 Président de l'US depuis deux ans, Roger Pluchard (à g.) a démissionné et est remplacé par Christophe Deparis (à dr.).


Président de l’US depuis deux ans, Roger Pluchard (à g.) a démissionné et est remplacé par Christophe Deparis (à dr.). 

| SAINT-SOUPLET-ESCAUFOURT | 

Dimanche, l’Union sportive a tenu son assemblée générale. L’occasion pour le président … Roger Pluchard de dresser un bilan de l’année sportive : « Cette année, nous avons tourné avec 158 licenciés, un arbitre, 14 dirigeants, et 8 équipes, avec la création d’une équipe féminine. Le palmarès du club est plus que satisfaisant, surtout chez les jeunes. » Les féminines ont fait preuve de beaucoup de courage et de volonté pour leur première saison. Le président s’est toutefois dit déçu du manque de participation des parents des débutants aux déplacements, ce qui a empêché ces jeunes de participer à l’un des plateaux. Après l’approbation du bilan financer positif, le maire, Henri Quoniou, a ensuite fait part d’une bonne nouvelle : en effet, la commune prendra en charge les frais de réparations et d’entretien du véhicule du club, servant aux déplacements des joueurs. Un peu plus tard, les membres élus du comité se sont retrouvés au local de l’association afin d’élire les membres du bureau. À cette occasion, Jean-Louis Boulogne a été élu à la majorité des voix. Après quoi le président sortant, Roger Pluchard, a annoncé sa démission, principalement pour raisons de santé, indiquant cependant qu’il souhaitait rester dirigeant du club. Christophe Deparis, dirigeant depuis 2007, a été élu à la majorité. Il a tenu à remercier Roger Pluchard pour ses deux années de présidence et l’excellent travail qu’il a accompli au sein du club durant cette période. • Bureau : président, Christophe Deparis vice-présidents, B. Claisse (responsable des jeunes), R. Bleuze (relations avec les autres clubs), H. Ladielle (animations) secrétaire (et commissaire aux comptes), J.-L. Boulogne trésorière, Sandrine Roger. 

Toutes nos félicitations à nos deux présidents: 

à Roger Pluchard pour le travail fait depuis deux ans,

à Christophe Deparis pour son élection en lui souhaitant bon courage pour ce qui l’attend. Allez, bon vent à tous les deux. 

La Marseillaise

drapeau.gif

Titre: La Marseillaise

Allons enfant de la patrie,
Le jour de gloire est arrivé
Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé ! (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans nos bras
Egorger nos fils, nos compagnes.

Refrain
Aux armes, citoyens, formez vos bataillons !
Marchons ! Marchons !
Qu’un sang impur abreuve nos sillons !

Que veut cette hordes d’esclaves,
De traîtres, de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
Français ! pour nous, ah ! quel outrage !
Quels transports il doit exciter !
C’est nous qu’on ose méditer
De rendre à l’antique esclavage !

Refrain

Quoi ! ces cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient ;
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

Refrain

Tremblez, tyrans ! et vous, perfides,
L’opprobre de tous les partis,
Tremblez ! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leur prix ! (bis)
Tout est soldat pour vous combattre.
S’ils tombent, nos jeunes héros,
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tous prêts à se battre !

Refrain

Français, en guerriers magnanimes,
Portez ou retenez vos coups !
Epargnez ces tristes victimes,
A regret s’armant contre nous. (bis)
Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère !…

Refrain

Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs !
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents !
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

Refrain

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus ;
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus. (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre !

Claude Rouget de Lisle 1792

Le Boulevard des P.E.R.

Nous l’appellerons le boulevard des P.E.R.

 

boulevarddesper.jpeg

 

Monsieur et Madame LOQUET montrent l’exemple.

 

travaux014.jpg

 

Marius SZYMCZAK les suit.

 

panneaux004.jpg

panneaux026.jpg

 L’artiste de ces créations.

jimmycarton.jpg

 

 

 

Bravo Biloute

 

Un jeune athlète sulpicien à l’honneur

mercredi 17.02.2010, 05:03La Voix du Nord

 Gaël, en cross, est champion départemental et régional.

Gaël, en cross, est champion départemental et régional.

| SAINT-SOUPLET-ESCAUFOURT |

La municipalité vient de mettre à l’honneur un jeune Sulpicien, Gaël Briquet. pour ses performances prometteuses en athlétisme.

 

Il a reçu les félicitations et les encouragements du maire Henri Quoniou.

OAS_AD(‘Position1′);Bravo Biloute dans La vie chez nous

Gaël est le fils de Freddy Briquet. Licencié au club athlétique de Fresnoy-le-Grand (CAF) dans l’Aisne, il vient de se distinguer lors des championnat régionaux de cross country à Chantilly, où il a terminé premier dans sa catégorie, benjamin. Après avoir remporté les titres de champion départemental en cross en poussin et benjamin première année, il vient de mettre la barre un cran au dessus en gagnant ces régionaux de Picardie, et ceci devant des jeunes concurrents des plus gros clubs picards.

Sa catégorie ne disputant pas les championnats de France, son aventure s’arrête là… pour l’instant. Car son ambition le pousse à aller plus loin et à porter haut et fort les couleurs de son club et de son village

Zatopek avait commencé ainsi

zatopek.jpg

Saint Souplet-Escaufourt

 

Informations générales sur Saint-Souplet 

Saint Souplet-Escaufourt dans La vie chez nous pdf saint souplet.pdf

pdf dans La vie chez nous calendrier des fêtes 2010.pdf 

pdf analyse sanitaire des eaux.pdf 

l'amitié c'est pour l'étern... |
laulau34290 |
Menzel Abderrahmen |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | externaliser
| Le blog du CDI - Lycée Char...
| Actualité des blogues du FN